PLAN URBAIN ET BUFFER ZONE POUR LA VILLE DE LUANG PRABANG
PATRIMOINE MONDIAL UNESCO - LAOS

Mandataire : UNESCO / Ministère de la Construction, Transports, des Postes et des Communications du Laos (MCTPC) / AFD Agence Française de Développement  / Mairie de Chinon, Programme de Coopération décentralisée
Situation : Nord de Laos
Territoire : 15.000 ha
Emprise des aménagements : 375 ha
Montant des travaux : non défini
Planning : 2011-2012 
Maîtrisse d'Oeuvre : 2DKS Ecologie Urbaine




Principales caractéristiques du Plan Urbain :
Plan urbain qui régit et réglemente la localisation, les limites et le développement des activités urbaines, des aménagements et des constructions
Définition et réglementation d'une zone de protection du paysage culturel  et du territoire économique de la ville


Notre Idée directrice : « Un modèle pour la ville patrimoine: La Ville des Courts Chemins »

Contenir la ville dans une hétérogénéité homogène : La ville en ville, partout, pour tous et tout le temps pour préserver un territoire de vie rurale selon le principe fondamental du bouddhisme Theravada, gérant de la ville traditionnelle au Laos : un développement urbain « sur berge » dans le sens des cours d’eau, en préservant une frange intermédiaire de cultures maraîchères dans la partie inondable des berges et un développement urbain « en hauteur » sur les buttes de la plaine ou sur les collines qui l’encadrent, pour préserver les rizières et leur système d’irrigation ancestral, tout en maintenant la compacité de l’aménagement urbain.


Principales taches assumées par 2DKS :

-  Direction partagée du Plan Urbain

- Coordination de l’Equipe du Département du Patrimoine de Luang Prabang (DPL) et de l’Institut des Travaux Publics et des Transports du Laos (ITP)


Concepts et objectifs principaux :

- Induire la consolidation et développement de deux pôles compacts et denses d'activités urbaines mixtes :

Le premier, le "Pôle Historique", au centre de la plaine, à la confluence de la Nam Khan et du Mékong, un centre d'un développement « doux » d'activités administratives, agricoles et touristiques, mis en scène grâce aux attributs patrimoniaux, du bâti et du paysage rural et naturel.

Le deuxième, le "Pôle Économique" dans la partie nord, un pôle portuaire industriel et de services, tête de développement « dur » d’activités industrielles et de transport au nord, à la confluence du pont sur le Mékong, l'aéroport et le port, un pôle activé par ces grandes infrastructures de construction récente ou en projet.

- Préserver et mettre en valeur l'urbanisme traditionnel lao, respectueux des ressources agricoles, aquatiques et paysagères

- Définition et démarcation d’une buffer zone constituée par les aires inconstructibles du territoire économique de la ville: les rizières, les forets et les cours d’eau et leurs berges.